Glossaire du bois

A chaque filière son vocabulaire.

Nous essaierons ici de vous éclairer sur les termes spécifiques relatifs aux bois de décorations tels que les parements, les parquets, les bardages et les lames de terrasses.

Les aspects du bois

Abouté : Association par collage bout à bout de 2 ou plusieurs lames de bois massif. Il est purgé de tout défaut structurel et de grande résistance mécanique. Il permet d’obtenir de très grandes longueurs de bois grâce à un procédé de fabrication qui colle de courtes pièces reliées entre elles par les entures.

Aspect Brut De Sciage (BDS) : Touché à la fois doux et granuleux.

Aspect Brossé : Creuse et structure le veinage du bois par des brossages.

Aspect Raboté Lisse : Aspect et touché soyeux, laissant paraître ou deviner les veines du bois.

Déclassé : Défauts matières majeurs.

Défaut d’aspect (DA) : Défauts matières mineurs (nœuds sautés, fentes,etc…) et défauts de process vernissage majeurs (zonage, manque de teinte, traces de brossage accentué suite à un arrêt ligne,etc.).

Nœud : Partie d’une branche englobée dans le bois.

Parement : Surface visible extérieure ou intérieure d’un mur. C’est également la plus belle face d’un ouvrage recevant la finition ou la face de référence pour les usinages.

Les différentes normes

D.T.U (CL1) : Les DTU ou Documents Techniques Unifiés sont des documents qui contiennent les règles techniques relatives à l’exécution des travaux de bâtiment. Ils sont reconnus et approuvés par les professionnels de la construction et servent de référence aux experts des assurances et des tribunaux. Leur non-respect peut entraîner l’exclusion des garanties offertes par les polices individuelles de base.

Les types de produits

Bardage: Parement extérieur en bois et autres matériaux, souvent réalisés sous forme de lames allant de 2 à 4 m en moyenne.

Claire-voie : Lames de bois horizontales ou verticales séparées par un espace afin de favoriser le passage de l’air.

Clin : Elément long de bardage posé assemblé ou à recouvrement.

Couvre joint : Le couvre joint désigne la lame de bois brut, d’une section souvent inférieure à 20mm d’épaisseur et jamais plus de 50mm de largeur.

Dégriseurs : Produit permettant de redonner au bois une teinte proche de celle d’origine après plusieurs année d’exposition au soleil.

Grille anti-rongeurs : Accessoire pour bardage qui sert à éviter que les rongeurs ne se faufilent ou que les oiseaux ne viennent nicher derrière un bardage bois.

Parements Bois : Revêtement de menuiserie ou décor en bois, composé d’éléments généralement en lames juxtaposées et assemblées.

Lames de terrasses : Comme son nom l’indique, ce sont des planches de bois plutôt longues servant couvrir le sol d’une terrasse voire de créer un espace supplémentaire pour agrandir les surfaces extérieures des habitations et des maisons.

MDF/HDF : Pour la production de MDF (panneaux de fibres à densité moyenne / medium density fibreboard), des fibres de la structure fixe de plaquettes forestières sont enlevées par cuisson et broyage puis agglomérées sous pression et chaleur, avec l’ajout de liant, pour former des panneaux de bois épais avec une section homogène. Grâce à cette structure compacte et uniforme, les panneaux peuvent également être usinés en profondeur en forme tridimensionnelle.
Le panneau HDF (panneau de fibres à haute densité / High Density Fibreboard) est aggloméré à une pression encore plus élevée. Les fibres sont ainsi plus proches les unes des autres, ceci générant un panneau avec plus de bois pour une même section. Les panneaux sont ainsi plus lourds et très durs.

Parclose : Baguette de bois qui maintient un vitrage ou un panneau plein dans les feuillures d’un châssis.

Pare-pluie : Placé entre l’isolant et le bardage, il permet la protection de la construction isolée.

Solives : Pièce de charpente qui sert à soutenir d’autres éléments de bois de construction ou de bois de décoration.

Les différentes classes

Classe de risque 1 (CL1) : Situation dans laquelle le bois ou le produit à base de bois est toujours au sec. Les risques biologiques sont les insectes et les termites.

Classe de risque 2 (CL2) : Situation dans laquelle le bois ou le produit à base de bois est au sec mais peut de manière occasionnelle être soumis à une humidification. Les risques biologiques sont les champignons de surface, les insectes et les termites.

Classe de risque 3 (CL3) : Situation dans laquelle le bois ou le produit à base de bois n’est ni abrité, ni en contact avec le sol. Il est soit continuellement exposé aux intempéries, soit à l’abri des intempéries mais soumis à une humidification fréquente. Les risques biologiques sont la pourriture, les insectes et les termites.

Classe de risque 4 (CL4) : Situation dans laquelle le bois ou le produit à base de bois est en contact avec le sol ou de l’eau douce, et se trouve ainsi en permanence exposé à l’humidification (toujours supérieur à 20%). Les risques biologiques sont la pourriture, les insectes et les termites.

Classe de risque 5 (CL5) : Situation dans laquelle le bois ou le produit à base de bois est en contact permanent avec de l’eau de mer. Les risques biologiques sont la pourriture, les insectes et les térébrants marins.